Retour temporaire ou définitf?

Publié le par Faerithil

Bonjour cher lecteurs (s'il en reste encore) !

Cela fait très très longtemps que je n'ai plus écrit ici et je m'en excuse... manque d'inspiration.
Si aujourd'hui je reviens transcrire quelques mots, ce n'est pas parce que l'inspiration m'est revenue mais simplement parce que j'ai besoin de coucher par écrit ce que je vis/ressens en ce moment.

Côté professionnel, au bout de plus d'un an et demi, rien n'a évolué. Aujourd'hui on en est même à me conseiller de faire un BTS. Chose pas facile à accepter lorsque l'on a un diplôme d'ingénieur (bac+5) tout en étant passé par la casse "Classe prépa". Et puis surtout me réorienter vers quoi? Y'a pas grand chose qui me tente et j'ai peur de me retrouver au même stade que maintenant si je ne choisis pas la bonne filière.

Côté sentimental, c'est la cata. Il m'a fallu 3 années pour rencontrer la personne qui me corresponde le mieux et voilà que c'est en train de se détériorer. Je le sens s'éloigner de plus en plus de moi et ça fait mal. Le plus difficile est lorsqu'on ne reçoit pas de réponses aux coups de téléphone passés, aux SMS envoyés, ... Aujourd'hui je ne sais plus quoi faire. Je tiens à lui mais je ne vais pas pouvoir continuer comme ça bien longtemps.
(Edit: Enfin reçu une réponse aujourd'hui mais vu la tournure du SMS, ça sent la rupture...)

Et les actualités, n'en parlons même pas ! Revenons sur la situation de Mme Sébire: avec cette affaire, j'ai le sentiment que le mot compassion a cessé d'exister. Cette pauvre femme demandait seulement à mourir dans la dignité et la légalité... résultat on lui a refusé ce droit. Pire, à sa mort, on est allé l'autopsier pour savoir si sa mort s'est produite en toute légalité et dans les JT, on va même jusqu'à sortir des reportages qui font l'éloge de l'opposition à l'euthanasie en comparant des situations qui n'ont rien à voir avec le cas de Mme Sébire (cf une mère de famille atteinte d'un cancer du sein qui préfère vivre le plus longtemps possible, ce qui est normal je trouve étant donné qu'elle a un enfant de 12 ans et qu'elle est sans doute loin de la phase terminale).
Enfin bref, le monde va mal... enfin c'est ce que nous montre le monde journalistique car je suis loin de penser que ce soit vraiment le cas.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Flo 13/06/2008 22:00

Youhouuu, vive la prépa et l'absence totale de vie sociale ^^ Même si je suis encore dans mes concours d'Agro, je compatis pour la non-évolution de ton emploi :SCourage, les temps changent ^^

Faerithil 18/06/2008 23:09


Merci pour ce soutien ;-)