A venir !!!

Publié le par Faerithil

Le 17 mai 2006 aura lieu la 2ème Journée Mondiale de Lutte contre l'Homophobie (International Day Against Homophobia).
Pour l'occasion, comme l'année dernière, un concours de nouvelles contre l’homophobie est lancé à nouveau par Louis-Georges Tin, président-fondateur du comité IDAHO et le magazine Têtu.

Relayée dans quarante pays, du Brésil à la Chine en passant par la Côte d’Ivoire, l’Ukraine ou la France, la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie a pour but de promouvoir des actions de sensibilisation et de prévention pour lutter contre l’homophobie. La prochaine édition de cet événement aura lieu le 17 mai 2006, soit 16 ans jour pour jour après la décision de l’Organisation mondiale de la santé de supprimer l’homosexualité de la liste des maladies mentales. À cette date symbolique, de nombreuses actions seront menées à travers le monde.

Dans le cadre de cette journée, le concours de nouvelles sur l’homophobie est à nouveau lancé en partenariat avec le magazine Têtu. « Le texte primé l’an dernier, proposé par Fabrice Zavaglia et publié dans Têtu n°103 (septembre 2005), était à la fois bouleversant et ambigu, élégant et rugueux. C’est une nouvelle magnifique. Elle a d’ailleurs fait l’unanimité au sein du jury. Je croix que le lauréat a d’emblée placé la barre très haut pour 2006, mais nous comptons sur les candidats et les candidates de cette année pour relever le défi ! », a déclaré Louis-Georges Tin, président du comité IDAHO (International Day Against Homophobia).

Les candidats et candidates sont invités à présenter une nouvelle d’une longueur de 2000 mots (+ ou – 10%), dont le propos touche à la question de l’homophobie. Le texte lauréat sera publié dans Têtu. Les nouvelle peuvent être envoyées jusqu’au 30 avril 2006 dernier délai. Le règlement complet du concours peut être téléchargé ci-dessous. Les résultats seront annoncés à l’occasion des célébrations du 17 mai 2006.

Pour toute information complémentaire, contacter Bruno Jaeger, coordinateur de la Journée mondiale en France, à l’adresse suivante : bjaeger@free.fr

Citation de l'article d'Emmanuelle Cosse paru sur http://www.idahomophobia.org.


Il est prévu pour cette Journée:
Sur le petit écran
  -     3 soirées consacrées au thème de l'homophopie sur Pink TV
 
A Paris

-  Jeudi 12 mai : 10h30, présentation aux journalistes du Rapport annuel 2005 sur l’homophobie à la Mairie du 11ème arrondissement de Paris. Chaque année, SOS homophobie dresse, à partir des témoignages reçus sur sa ligne d’écoute et son site internet, un état des lieux de l’homophobie en France. De l’agression de Sébastien Nouchet au vote de la loi pénalisant l’incitation à la haine homophobe, en passant par le débat autour du mariage homosexuel, quel est donc le visage de l’homophobie dans notre pays aujourd’hui ? En préambule à la journée mondiale contre l’homophobie qui aura lieu le mardi 17 mai, SOS homophobie présentera les grandes lignes de son rapport annuel 2005 lors d’une conférence de presse le jeudi 12 mai 2005 à 10h30 dans la salle des mariages de la Mairie du 11ème arrondissement de Paris, Place Léon Blum. Réservé aux journalistes.

-  Lundi 16 mai : Soirée festive organisée par la Commission LGBT des Verts et C’est l’bouquet !, pour célébrer le premier anniversaire de mariage de Robyn et Peg, la loi permettant le mariage des couples de même sexe ayant été votée le 17 mai 2004 dans le Massachusetts.

-  Mardi 17 mai : Parution du Rapport annuel 2005 sur l’homophobie

7h00–9h00, Distribution de tracts de sensibilisation à la lutte contre l’homophobie, Parvis de La Défense, Gare de Lyon

10h, Présentation du Rapport annuel 2005 sur l’homophobie, au groupe UMP à l’Assemblée Nationale.

11h30-14h : Sensibilisation à la lutte contre l’homophobie, dans des restaurants d’entreprise, en partenariat avec la CGT : Le Monde, SNCF, RATP.

19h Débat à l’Institut d’Etude Politique de Paris sur le thème : « L’éducation, instrument de lutte contre l’homophobie » avec, pour SOS homophobie, Ronan Rosec, pour l’UNEF, Florence Stievenart, pour l’Union Nationale Lycéenne, Constance Blanchard, pour La Mutuelle des Etudiants, Valerio Motta.

Ce débat sera précédé d’une conférence de presse à 17h.

A Metz

-  Mardi 17 mai : Lecture des lettres d’injure reçues par le maire de Bègles déjà l’occasion du premier mariage d’un couple de même sexe (livre de Serge Simon). Lecture organisée par le CGL de Metz Couleurs Gaies.

A Nancy

-  Samedi 14 et lundi 16 mai : distribution de tracts sur la Journée Mondiale de Lutte Contre l’homophobie par le CGL Nancy, Homonyme.

-  Mardi 17 mai : journée porte ouverte organisée au local du CGL Nancy, et visite d’un élu local. Emission de radio spéciale homophobie prévue le jour même.


et pleins d'autres choses partout en France et dans le monde...


 

Cette Journée Mondiale contre l'Homophobie est soutenue par:

Académie Gay et Lesbienne, Actions gay, Act UpParis, A Gauche En Europe (AG2E), Agayri, Amnesty International France, Angel 91 !, An Nou Allé !, ARDHIS, Association des Parents et futurs parents Gais et Lesbiens (APGL), L’Autre Cercle (fédération nationale), L’Autre Cercle IDF, Bagdam Espace Lesbien, La Baraque rose, Bass Pression, Beit-Haverim, Bicause, CADOS, Capdiv, CARITIG, Centre Gai et Lesbien de Lille, C’est l’Bouquet !, Cigales, Collectif Rhone-alpien de lutte contre l’homophobie, Commune Vision, Conseil régional d’Auvergne, Conseil régional de Bretagne, Conseil régional de Lorraine, Conseil régional de Provence Alpes Côte d’Azur, Coordination des Lesbiennes en France, Coordination Interpride de France, Collectif Contre l’Homophobie de Montpellier, Commission LGBT des Verts, Conservatoire des Archives et des Mémoires homosexuelles, Couleurs gaies, David et Jonathan, David et Jonathan Bourges Berry, Des ils et des elles, ECHO, Emergence, Energay, Etudes et Recherches sur les Orientations Sexuelles (EROS), Ex æquo, Femmes publiques, Festigays, Les Flamands roses, la FSU, Gare, Gay-Kitsch-Camp, Gaypar, Homosexualités et Socialisme (HES), Homoboulot, Homolog, Homonyme, Inter LGBT, Inter-Centres LGBT, Inter Pride, Lesbian and Gay Pride de Montpellier Languedoc-Roussillon, Les LesBienNées de Nancy, Ligue des Droits de l’Homme (France), La Lune, Mairie de Lille, Mairie de Paris, Mairie de Dijon, Mairie du Mans, MAG, Mémoire Gaie, Le Parti Socialiste, Les Panthères roses, Pink TV, Plus si affinités, Quazar, Reims Liberté gaie, Sida Info Service, SNEG, SOS Homophobie…

Pierre Albertini (historien, lycée Condorcet), François Asensi (député-maire de tremblay-en-France), David Auerbach (responsable associatif), Clémentine Autain (adjointe au maire de Paris), Robert Badinter (sénateur, ancien ministre), Christine Bard (historienne), Celia Baudu (technicienne), Denis Baupin, (adjoint au maire de Paris), Edouard Béra (avocat au barreau de Paris), Patrick Bloche (député), Sandra Boehringer (antiquisante, Université de Strasbourg), Flora Bolter (responsable associative), Eric Bordas (littéraire, Université Paris III), Daniel Borrillo (juriste, Paris X-Nanterre), Nicole Borvo (sénatrice), Jean-Claude Boulard (député maire du Mans), Luc Brisson (philosophe, CNRS), Hussein Bourgi (chargé de mission, mairie de Montpellier), Marie-George Buffet (députée, ancienne ministre), Pierre-Olivier de Busscher (directeur de Sida Info Service), Patrick Cardon (éditeur), Alexandre Carelle (cadre culturel), Michel Chomarat (Chargé de mission, mairie de Lyon), Lionel Choukroun (Directeur des Ressources Humaines), Sergio Coronado (porte-parole des Verts), François Cusset (écrivain), Orion Delain (photographe), Bertrand Delanoë (maire de Paris), Christine Delphy (sociologue, CNRS), Catherine Deschamps (sociologue), Véronique Dubarry (conseillère de Paris), Patrick Dubuis (éditeur), Florence Dupont (latiniste, Paris VII), Laurent Fabius (député, ancien premier ministre), Eric Fassin (sociologue, ENS), Michael Faure (sociologue), Olivier Ferrand (maire adjoint du 3e arrdt de Paris), Geneviève Fraisse (philosophe, CNRS, députée au Parlement européen), Anne-Francoise Garréta (écrivaine, littéraire Rennes II), Monseigneur Gaillot (évêque), Christophe Girard (adjoint au maire de Paris), Christophe Gendron (éditeur), Raymonde Gérard (professeur de lettres honoraire, université de Picardie), Marie-Pierre de la Gontrie (première vice-présidente du Conseil régional de Paris, adjointe au maire de Paris), Martine Gross (ingénieur de recherches, CNRS), Elisabeth Guigou (députée), Christelle Hamel (sociologue, EHESS, Université de Dijon), Adeline Hazan (députée européenne), Serge Hefez (psychiatre), Anne Hidalgo (première adjointe au maire de Paris), Ghislaine Hierso (économiste), Sylvie Hierso (professeur de lettres), François Hollande (député, premier secrétaire du Parti socialiste), Armand Hotimsky (sexotherapeute), Guillaume Huyez, (sociologue, EHESS), Christiane Klapisch-Zuber (historienne, EHESS), Bruno Jaeger (militant associatif), Marc Jaffeux (auteur dramatique, librettiste), Jean-Louis Jeannelle (littéraire, Université Paris IV), Jack Lang (député), Gonzague de La Rocque (médecin, sexologue), Gildas Le Berre (poète, responsable associatif), Raphaëlle Legrand (musicologue, Paris IV), Corinne Lepage (présidente de Cap 21), Annick Lepetit (députée, porte-parole du PS), Guillaume Lozès (chercheur), Patrick Lozès (pharmacien), Madame H (humoriste), Roger Madec (sénateur), Noël Mamère (député, maire de Bègles), Philippe Mangeot (rédacteur en chef, Vacarme), Stéphane Martinet (maire adjoint du 11e arrdt de Paris), Philippe Meynard (maire de Barsac), Rostom Mesli (responsable associatif), Mohammed Mezziane (étudiant, EHESS), Jean-Pierre Michel (sénateur, conseiller général), Janine Mossuz-Lavau (politologue, EHESS), Pierre Moscovici (député, ancien ministre), Yves Nida (ingénieur), Cyril Nouveau (économiste, ENS, Cepremap), Ruwen Ogien (philosophe, CNRS), Guilhem de Pastors (communiquant), Alain Piriou (responsable associatif), Evelyne Pisier (professeur de droit public et de sciences politiques, Paris I), Jean-Manuel de Queiroz (sociologue, Rennes II), Jean-Christian Régnier (journaliste), Thierry Revol (médiéviste, Université Strasbourg II), Angelo Rinaldi (de l’Académie française, rédacteur en chef du Figaro littéraire), Yannick Ripa (historienne, Paris VIII), Jean-Luc Roméro (président d’Aujourd’hui, Autrement), Elisabeth Roudinesco (psychanalyste), Malik Salemkour (cadre territorial), André Santini (député des Hauts de Seine, maire d’Issy-les-Moulineaux) Thierry Schaffauser (travailleur du sexe), Georges Sidéris (historien), Robert Simon (administrateur civil), Pierre Serne (conseiller municipal de Vincennes), Anne Sinclair (journaliste), Fabrice Soulage (militant), Anne Souyris (conseillère régionale), Alexis Spire (sociologue, CNRS), Dominique Strauss-Kahn (député, ancien ministre), Florence Tamagne (historienne, Université de Lille), Michel Tubiana (avocat, président de la LDH), François Vauglin (délégué national du PS), Helene Vecchiali (consultante en ressources humaines), Paul Veyne (historien), Dominique Voynet (ancienne ministre, sénatrice), Malik Zidi (acteur), etc.

Publié dans Gays - lesbiens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article