Nuit agitée

Publié le par Faerithil

Ce weekend n'a vraiment pas été reposant pourtant je n'avais aucune expérience en cours pour celui (mon second weekend libre depuis que je suis ici, le premier étant celui de mon arrivée à Piracicaba). Tout d'abord pas moyen de faire de grasse matinée samedi à cause de coups de marteau résonnant dès 7h30 jusqu'à 8h30 ensuite les femmes de ménage vers 9h et les traditionels aboiements de chiens toute la matinée. Entre midi, j'ai fui l'alarme du radio-réveil de mon voisin (il l'a encore une fois laissé activé) en me rendant plus tôt au labo et me connecter sur internet. D'autant plus qu'une certaine personne très importante à mes yeux ne pouvait pas rester après 14h. D'ailleurs ce charmant garçon m'a envoyé une photo de lui que j'ai trouvé tellement magnifique qu'elle trône maintenant en fond d'écran d'un des bureaux de ma Mandriva. Après quelques discussions avec mes interlocuteurs quotidiens et malgré la chaleur suffocante, je suis sorti faire du repérage de lieu sympa sur le campus mais je n'ai rien trouvé, la plupart des sentiers étant déconseillés en raison de la présence de tiques vecteur de la fièvre maculeuse. Finalement je suis rentré plus tôt que prévu et je me suis couché plus tôt que prévu (21h30) n'ayant rien à faire.
Mais cette nuit du samedi au dimanche a été très agitée. Forcément n'étant pas fatigué, j'ai eu beaucoup de mal à m'endormir, la chaleur n'aidant pas... Après m'être réveillé de nombreuses fois pour boire (vivement l'automne français), je me suis fait réveillé vers 5h du matin par des coups de feu (aucun doute la-dessus, ce n'était pas des pétards). D'abord trois tirs consécutifs assez proche de chez moi puis deux autres un peu plus éloignés. Moi qui pensait que São Dimas était un qurtier plutôt calme, je me suis trompé. Finalement on est à l'abri que chez soi... Après avoir vérifié que j'avais bien fermé ma porte la veille, je me suis recouché pour retourner dans mes rêves avec mon beau brésilien et pour me réveiller à 10h (je hais les gamins qui hurlent lol).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article